Rechercher

#FakeMedecine et Nous

Mis à jour : avr. 5



Nous avons tous un parent qui transfert une information à un neveu qui la transfert à sa copine qui la transfert à sa grand-mère…


La répétition est faite sciemment pour avoir l’attention sur le bouton transférer.


En postant une information via un support image, vidéo, lien ou texte nous devenons un « média ». Ce qui nous oblige à donner une information robuste, vérifiée et utilisable. Plus qu’aujourd’hui, c’est un enjeu crucial pour tout média, d’éviter les informations qui sont à l'encontre des connaissances avérées de la science et qui ne profitent pas au public.


Les technologies d’information et de communication numériques permettent de développer des outils pour améliorer la qualité du débat public (plus délibératif et moins cloisonné) et encourager la participation citoyenne afin d’améliorer la représentativité des consultations. Dans un élan solidaire tout le monde veut relayer les dernières infos concernant cette situation sanitaire d’une contagiosité et léthargie terribles.


Un exemple simple : nombreux sont ceux qui diffusent actuellement sur leur statut whatsApp, les nombres de cas liés au coronavirus. Ils oublient de mettre la date d’annonce des cas, le lieu, et la source. Ce qui peut créer des confusions le lendemain car les statuts durent 24h et certains l’auront déjà relayés vers d’autres 24h hors contexte pour ne citer que cela.


Heureusement, en 2020, une centaine de médias dans le monde ont décidé de s’allier pour lutter contre les intox qui prolifèrent autour de la pandémie de Covid-19, à travers une base de données répertoriant 1500 articles répondant à vos questions. L'ail mélangé à l’eau chaude peut-il soigner le virus ? Cette vidéo de la répression de personnes qui n'auraient pas respecté le confinement, que vous avez vue sur les réseaux sociaux, a-t-elle bien été prise au Zimbabwe ? Des messages, complètement erronés, qui font partie des centaines de fausses informations qui circulent depuis des jours sur WhatsApp.

C'est le genre de questions auxquelles ambitionne de répondre le site #CoronavirusFactsAlliance. Ce site disponible ici est une base de données de plus de 1500 articles écrits par des médias spécialistes de la vérification dans plus de 60 pays. Il a été élaboré par l’IFCN, le réseau international de vérification, dont est membre la rédaction des Observateurs de France 24.


Les messages sur lesquels apparaît la mention "Transféré" nous aident à déterminer si notre ami(e) ou contact a écrit le message ou s'il a été composé à l'origine par quelqu'un d'autre. Quand un message est transféré d’un utilisateur à un autre utilisateur plus de cinq fois, il est marqué par une icône de double flèche. WhatsApp nous recommande de vérifier les faits lorsque nous ne sommes pas sûrs de l'identité de la personne ayant écrit le message d'origine.

Facebook et WhatsApp sont effectivement piégés par les fake-news, canulars et hameçonnage conçus par des pirates qui nous espionnent dès lors que nous cliquons sur les sites et volent potentiellement nos données.


Soyons conscients que cette pandémie existe, seuls les experts détiennent l’information, uniquement la foi nous aidera à rester positifs.

L’information, la communauté. #contrecovid19 #civictech #challenger #infodémie


Mouhamed Niasse | Consultant Manager - Digital Strategist

Whatsapp | Sécurité et confidentialité (https://faq.whatsapp.com/26000216?lang=fr)

No #fakemed

Le Figaro | Damien Mascret (https://www.observatoiredelinfosante.com/fake-news/fake-medecine-le-figaro-mobilise-175.htm) publié le 15/10/18

Letemps.ch | Anouch Seydtaghia (https://www.letemps.ch/economie/whatsapp-piege-virus-inonde-fake-news) publié le 22/03/20

Observers.france24.com


80 vues
 

Saint-Louis, Sénégal

(+221) 78 584 27 83 | 77 723 11 24

Formulaire d'abonnement

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • YouTube
  • Instagram

©2018 by Managers' Production.